Découvrez nos annonces Rencontre Adultère

Prisonnière d’une timidité maladive, et coincée dans un environnement puritain : Père notaire, élevé dans la rigueur et mère institutrice, en tant que seule fille de la portée de 4 enfants, je ne devais jamais faire honte à la famille, de n’importe quelle manière que ce soit. Surtout pas en vendant mon corps au diable comme me sermonnait si bien mon père, au moment où j’ai atteint ma puberté. Tardivement, c’est-à-dire à l’université, j’ai eu mon premier flirt, car j’appréhendais ce moment de contact sexuel avec angoisse, tellement bassinée par les sermons de mon père au sujet du péché du corps, de brûler en enfer en cas de rapport sexuel avant le mariage. Cependant, de temps à autre, il m’arrivait de tomber sur les conversations de mes parents parlant de la rencontre adultère de leurs amis. Je déduisais très vite que la rencontre extra-conjugale était un truc que mes parents détestaient. Ils trouvaient que la rencontre infidèle était un pécher, un pécher très grave d’ailleurs. Bien que très jeune à cette époque, je me demandais en mon fort intérieur, ce qui poussait les femmes mariées dans les bras d’autres hommes ? Comment des femmes au foyer pouvaient avoir l’audace de batifoler avec un autre partenaire que leur conjoint? Car je croyais à la sacralité du mariage, aux vœux d’amour du meilleur et du pire. J’ai grandi dans tout ça, dans cet univers très strict ou le seul moyen de s’évader un peu, c’était le magazine et le net. Bien sûr, le net est venu accentuer cette passion pour cet univers virtuel

J’ai longtemps attendu avant d’avoir mon premier mec, je voulais être sûre de bien choisir mon partenaire pour éviter de tomber dans le piège de la rencontre adultère. Être sûr de trouver la personne idéale que pourrais aimer toute ma vie. J’ai toujours repoussé cette échéance du premier baiser, des premiers rapports sexuels et même du premier petit ami pendant tous mon parcours scolaire, et je me suis fait affublée de tous les noms : la nonne, blanche neige, Cendrillon et d’autres encore plus dégradants.

La rencontre adultère, mon père ma source d’inspiration

Mon univers bascula le jour où rentrer sans prévenir des cours , je passais faire la surprise à l’étude de mon père , en diagonale de la paroisse , un silence m’accueillit alors que je poussais la porte du cabinet qui était souvent bondé, puis je me rappelais qu’il y avait l’enterrement de la vieille madame FERRAND, je devais tourner les talons quand je me rappelais que mon père , était tellement minutieux , qu’il ne pouvait laisser la porte de son étude ouverte, donc le bonhomme était là. Je dépassais son secrétariat , pour entrer dans son bureau , la porte était entrouverte et j’imaginais mon père , ce bon vieux notaire, encore plongé dans la lecture de ses livres, mais je fus interpellé par des chuchotements légers, pas très audible, je m’avançais silencieusement jusqu’au bureau de mon père et je vis avec stupeur par l’entrebâillement de la porte , mon vénérable père, le notaire de la petite bourgade de Saint-Nazaire le visage hagard, exprimant une jouissance débordante, râlant de longs soupirs d’aises, le pantalon et caleçon descendu aux chevilles, la chemise grandement ouverte sur son abdomen, en train de se faire manualiser le sexe par sa jeune secrétaire, une rouquine au visage avenant et aux formes généreuses, jugeant qu’il était arrivé à la bonne rigidité , elle se retourna en remontant sa robe , s’appuya sur le bureau et se cambra pour offrir à mon père une croupe rebondie, sa position indiquait , qu’elle était prête à recevoir la hampe de mon père, qui après un regard d’admiration devant ce postérieur, s’enfonça dans le sexe de la secrétaire jusqu’à la garde, les deux amants crièrent de plaisirs comme des animaux, je ne plus supporter cette vision et m’enfuis à pas feutré. Je rentrais à la maison groggy de cette scène d’animal en rut, j’embrassais tout le monde comme un zombie et allais me terrer dans ma chambre, me posant mille et une questions sur cette scène : depuis quand cette rencontre adultère avait-elle commencée ? Qui était au courant ? Maman était-elle au courant ?faisait-elle semblant de ne rien voir ? Le soir, mon père rentra comme si de rien était, et à l’heure du diner, tous à table, il nous faisait la morale sur le déclin des valeurs de nos jours et la dépravation des mœurs de notre génération, et ma mère qui lui faisait des sourires mielleux alors qu’il la trompait , ce scénario me coupa l’appétit et je demandais la permission comme de coutume de me retirer et repartir dans ma chambre, prétextant un malaise. Dès ce jour, mon regard fut différent sur les hommes et je me disais que je devais venger ma mère en utilisant les hommes pour mon propre plaisir.




Vous ne trouvez pas votre ville ?
Vous la trouverez à coup sur en Zone Membre avec des centaines d'autres annonces coquines non présentes sur le site public !

INSCRIVEZ VOUS GRATUITEMENT EN CLIQUANT ICI !


Choisissez quelle rencontre vous désirez le plus : RENCONTRE ADULTERE, RENCONTRE ASIATIQUE, RENCONTRE BEURETTE, RENCONTRE BLACK, RENCONTRE COQUINE, RENCONTRE COUGAR et même RENCONTRE SANS LENDEMAIN et vous allez pouvoir découvrir l'intégralité des filles salopes qui recherchent le même type de rencontre que vous.
Pour rejoindre l'accueil de notre site de rencontres salopes cliquez sur ce lien !